bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom scientifique :

Gentiana pneumonanthe

Auteurs :

L.

Famille :

Gentianacées

Protection : Protection régionale
Synonymes :

Noms vernaculaires :

Gentiane des marais

Numéro : 0881
Etymologie :

Dédié à Gentius, roi d’Illyrie, qui, d’après Pline, découvrit les propriétés fébrifuges de ces plantes

 
Description :
Plante vivace de 20-60cm. Tige habituellement simple, dressée ou ascendante. assez grêle Feuilles (b) plus ou moins linéaires à ovales-lancéolées, sessiles, à une nervure. 1 fleur terminale et 1-6 axillaires des feuilles supérieures. Dents du calice (c) plus ou moins linéaires = environ le tube. Corolle 2,5-5cm. bleu profond, à 5 lignes verdâtres. Anthères soudées
Répartition géographique  :

Moliniaies ou cariçaies, landes tourbeuses ; optimum régional sur substrats marneux. -Commune : Châtillonnais. -Rare : Morvan et Morvan autunois, plateau d’Antully, plateau nivernais occidental au sud de Cosne et à Champvoux ; était assez commune en Nivernais du temps de Boreau. Puisaye, Nord- Auxerrois, Sénonais. - Très rare en plaine avec d’ailleurs très forte régression par transformation des biotopes.

Gentiana pneumonanthe, plante eurasiatique, existe irrégulièrement dans une grande partie de la France, mais est presque absente de la région méditerranéenne et de l’extrême NW.

Son aire bourguignonne comporte un foyer très important en Montagne châtillonnaise, des foyers secondaires en Puisaye et Ouest-Auxerrois, Morvan, puis des localités plus dispersées ailleurs : Nivernais occidental, Sénonais, Tonnerrois, plateau d’Antully.

 
Illustrations :
Planche herbier :