bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom scientifique :

Vaccinium myrtillus

Auteurs :

L.

Famille :

Ericacées

Protection : Espèce non protégée
Synonymes :

Noms vernaculaires :

Myrtille,

Airelle

Numéro : 0850
Etymologie : Du latin vacca, vache : plantes broutées par ces animaux dans les pacages (Coste)
 
Description :

Tiges de 15-40cm, naissant d’un rhizome rampant. Rameaux (b) à 3 angles aigus, verts. Feuilles aiguës, vert pâle. Fleurs 4- à 5-mères, à grappes réduites à 1, parfois 2 fleurs. Pédicelles naissant entre 2 bractées ; bractéoles nulles. Calice à peine lobé. Corolle 4-6mm, globuleuse, vert pâle teinté de rose. Filets staminaux glabres, très courts. Anthères avec appendices subulés. Baies (c) de 6-10mm, globuleuses, douces

Répartition géographique  :

Sous-bois, lisières forestières, rocailles et landes sur substrats siliceux ou sols lessivés acides. -Très commun localement en Haut-Morvan et Morvan autunois, plateau d’Antully. -Rare à extrémement rare partout ailleurs, avec des localités dispersées jusque dans les grandes plaines

Vaccinium myrtillus, des régions boréales d’Europe et d’Asie occidentale, n’est guère présente vers le sud que dans les montagnes. Il en est de même pour l’aire française, avec moitié SE comportant surtout les reliefs, moitié NW avec plante s’étendant largement du bassin de la Seine jusqu’en Bretagne. Avec les plantes précédentes et suivantes, son type de répartition n’est pas sans rappeler celui du Hêtre. On pourrait donc supposer soit une origine au Boréal, avec fragmentation ultérieure de l’aire, soit une origine plus récente, contemporaine de celle du Hêtre à l’Atlantique récent. En raison de la souplesse écologique pour le facteur thermique, la Myrtille supportant des conditions de froid rigoureuses, la première hypothèse est peut-être à privilégier

 
Illustrations :
Planche herbier :