bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom
scientifique :

Helianthemum apenninum

Auteurs :

(L.) Mill.

Famille :

Cistacées

Protection : Espèce non protégée
Synonymes :

Helianthemum polifolium DC

Noms vernaculaires : Hélianthème des Apennins
Numéro :

0725

Etymologie : "Du grec hélios, soleil, anthos, fleur : les fleurs sont très fugaces et ne durent qu’un jour." (Coste)
"Grec hélios, soleil, anthemos, fleur : couleur et forme de la fleur ; nom remontant à Val. Cordus." (Fournier)
 
Description : Feuilles (b) linéaires à linéaires-oblongues ; face supérieure du limbe vert grisâtre sombre, avec nervure (c) paraissant très enfoncée et poils étoilés-apprimés. Fleurs (d) blanches à onglet jaune. Tige de 20-40cm, très ramifiée, étalée-diffuse. Feuilles 8-30 x 2-8mm, blanches-tomenteuses dessous, à marges plus ou moins révolutées ; stipules linéaires un peu > les pétioles inférieurs. Inflorescence de 3-10 fleurs. Sépales internes 7-10mm. Style (e) genouillé
Répartition géographique  :

Heliantbemum apenninum, du sud et de l’ouest de l’Europe, a son aire française principale centrée sur le bassin méditerranéen, mais avec de nombreux îlots répartis sur presque toute la France sauf sur le nord et le nord-est, isolés les uns des autres en partie pour des raisons édaphiques.

En Bourgogne, il caractérise bien les reliefs calcaires à bonne exposition, l’aire étant continue ou presque avec, d’une part, les peuplements du couloir rhodanien et, d’autre part, ceux du Berry. L’absence de la plante en Alsace et sur la chaîne jurassienne (mais elle existe en Suisse, Allemagne, Belgique) incline à penser que l’origine méridionale est la plus vraisemblable.

Pelouses et corniches rocheuses, tonsures sur dalles, en stations xérophiles à méso­xérophiles sur calcaire, exceptionnellement mésophiles. -Assez commun à très commun sur les Côtes dijonnaise à mâconnaise.

 
Illustrations :
Planche herbier :