bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom
scientifique :

Daphne cneorum

Auteurs :

L.

Famille :

Thyméleacées

Protection : Protection régionale
Synonymes :

Noms vernaculaires : Camélée des Alpes, Daphné camélée, Thymélée des Alpes
Numéro : 0695
Etymologie : Du nom grec : Daphné, d’une nymphe qui fut aimée d’Apollon et changée en laurier
 
Description :

Feuilles (a) glabres, persistantes, p./m. coriaces. Fleurs (c) roses très odorantes. Sous-arbrisseau nain de 10-30cm, à branches grêles, brun-rougeâtre, lisses, étalées puis ascendantes. Jeunes pousses grises, pubescentes. Feuilles 1-1,8cm x 3-5mm, sessiles, non agglomérées vers le sommet de la branche. Fleurs subsessiles groupées par 6-10 en tête (b), avec petites bractées axillantes foliacées. Hypanthe de 6-10mm, à pubescence blanchâtre. Sépales de 4-6mm. Drupes jaune brunâtre, longtemps incluses dans l’hypanthe

 

Répartition géographique  :

Daphne cneorum est centre-européen, avec une aire française constituant un cas très particulier, presque un peu énigmatique, avec une série de peuplements dans le tiers sud, notamment en montagne (Pyrénées, Causses, Alpes du sud) mais avec extension en plaine dans les Landes, puis de petites localités très dispersées dans le reste du pays : Jura, Côte-d’Or, Lorraine, Alsace.

Le petit îlot bourguignon nous semble lié à l’ensemble discontinu Jura - Alsace - Lorraine, donc aux peuplements d’Allemagne et de Suisse.

-  Prés-bois, taillis clairs, sur substrat calcaire, dans les groupements de la série de la hêtraie à Carex alba. Etage collinéen supérieur. -Uniquement en Côte-d’Or. -Rare en Montagne châtillonnaise, surtout dans la région d’Essarois, Recey-s-Ource, Villiers-le-Duc et Vanvey-s-Ource. -Nul ailleurs.

 
Illustrations :
Planche herbier :