bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom scientifique :

Ribes alpinum

Auteurs :

L.

Famille :

Grossulariacées

Protection : Espèce non protégée
Synonymes :

Noms vernaculaires :

Groseillier des Alpes, Groseillier sauvage

Numéro : 0406
Etymologie :

Du latin rubus, buisson : sous-arbrisseau rameux et parfois épineux comme les buissons (Coste)
Danois ribs, suédois rips : nom de ces plantes inconnues des Grecs et des Latins ; l’étymologie arabe est fantaisiste (Fournier)

 
Description :
Tiges de 1-2m, relativement grêles et allongées-arquées. Feuilles assez petites, 2-6cm, habituellement un peu plus longues que larges, assez profondément 3-lobées, à pétiole < le limbe. Les plus grandes feuilles (a) < 6cm de large. Individus fonctionnellement dioïques. Fleurs en grappes (b) plus ou moins dressées. Axe inflor. à poils glanduleux (c, d) subsessiles. Bractées un peu > ou = les fleurs. Grappes mâles multiflores, les femelles à 2-5 fleurs, celles-ci petites, d’environ 5mm, rotacées, verdâtres, à pétales très réduits. Fruits rouges, glabres, insipides
 
Répartition géographique  :

Ribes alpinum, eurasiatique, occupe le nord et le centre de l’Europe, est nettement continental en France, atteignant au sud les limites de la région méditerranéenne.

Son aire bourguignonne se juxtapose aux peuplements de Franche-Comté à hauteur du Doubs et de la Haute-Saône ; l’origine orientale globale apparaît nettement.

Sous-bois des forêts calcicoles à eutrophes, sur les reliefs calcaires, beaucoup plus rarement en conditions mésotrophes. -Très commun : Côtes et arrière-Côtes dijonnaises et chalonnaises, Châtillonnais, Auxois. -Rare à très rare : Duesmois, Clunysois, Mâconnais. Exceptionnel en Morvan et Morvan sud ou dans l’Yonne

 
Illustrations :
Planche herbier :