bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom scientifique :

Fourraea alpina

Auteurs :

(L.) Greuter et Burdet.

Famille :

Brassicacées (= Crucifères)

Protection : Espèce non protégée
Synonymes :

Arabis pauciflora

Noms vernaculaires : Arabette pauciflore
Numéro : 0328
Etymologie :

De Arabia = Arabie : plantes croissant souvent dans des terrains secs et sablonneux, comme les déserts d’Arabie

 
Description :

Plante entièrement glabre et glauque, vivace à tige dressée, raide, simple, de 50cm à 1m. Feuilles basales ovales, entières, à long pétiole ailé. Feuilles caulinaires (a) sessiles, un peu panduriformes, les supérieures (b) lancéolées, auriculées-amplexicaules. Pétales (c) 4-7mm, blanchâtres. Grappe fructifère allongée, lâche, à pédicelles étalés. Siliques (e) 3-8cm, légèrement comprimées, un peu 4-gones, étalées-dressées

Répartition géographique  :

Plante de la moitié sud-ouest de l’Europe, a une aire française qu’on peut décomposer en au moins deux parties  : d’abord dans les montagnes périméditerranéennes, avec remontée jusqu’aux Alpes de Haute-Savoie, puis dans les collines d’Alsace, Lorraine et Bourgogne.

L’aire bourguignonne, continue avec celle de Lorraine, peut être caractérisée comme ayant une origine N à NE. Mais on ne saurait exclure totalement l’éventualité d’une relation avec le Jura-Sud, en contact avec les peuplements de Haute-Savoie et de Suisse

Forêts claires, tochers un peu ombragés, en stations mésophiles à xérophiles, toujours sur calcaire.

Commun : Côte et arrière-Côte dijonnaises, Châtillonnais. -Rare : Tonnerrois. -Très rare en Auxois, Basse-Bourgogne, où la plante est en limite d’aire (700). Semble également se raréfier vers les Côtes chalonnaise et mâconnaise

 
Illustrations :
Planche herbier :