bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom
scientifique :

Cephalanthera rubra

Auteurs :

(L.) Rich.

 
Famille :

Orchidacées

Protection : Pas de protection
Synonymes :

Noms vernaculaires : Céphalanthère rouge
Numéro : 1737
Etymologie :

Du grec képhalê, tête, et anthêra, anthère : forme de l’anthère (Fournier)

 
Description :
Fleurs roses ou purpurines. Tige 20-60cm, striée et pubescente-glanduleuse en haut, avec quelques gaines brunâtres puis 5-8 feuilles de 5-12cm, aiguës, les supérieures linéaires-lancéolées. Epi (a) jusqu’à 12cm, à 3-10 fleurs ; bractées la plupart < les fleurs. Tépales externes 1,7-2,2cni, subaigus, étalés : pubescents-glanduleux à l’extérieur, les internes 1,5-1,8cm, connivents ; labelle (b, c) = environ les tépales, blanc, à épichile aigu avec marge pourpre et 7-9 crêtes étroites, jaunâtres. Ovaire pubescent-glanduleux
Répartition géographique  :

Hêtraies sèches, chênaies pubescentes, plan­tations de pins, lisières et pelouses des coteaux sur substrat calcaire. -Assez commun à assez rare sur les reliefs : Châtillonnais, arrière-Côtes, Auxois, Basse-Bourgogne, Tonnerrois. -Paraît plus rare en Bourgogne nord-occidentale, en Nivernais et Mâconnais-Clunysois

 
Illustrations :
Planche herbier :