bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom
scientifique :

Epipactis purpurata

Auteurs :

Sm.

 
Famille :

Orchidacées

Protection : Pas de protection
Synonymes :

Noms vernaculaires : Épipactis pourpre, Épipactis pourprée, Épipactis violacée
Numéro : 1734
Etymologie :

Du grec epipactis, hellébore ou varaire : les feuilles ressemblent à celles de la varaire (Coste)

 
Description :
Tige et feuilles lavées de gris purpurin. Rhizome court, vertical. Tige 20-70cm, assez rigide, pubescente en haut, avec écailles basales engainantes. 5-10 feuilles (a) en disposition hélicoïdale, 6-10 x 2-5cm, lancéolées-ovales, aiguës à brièvement acuminées. Grappe 15-25cni, dense et multiflore, avec bractées (b) linéaires-acuminées, les inférieures habituellement > les fleurs, celles-ci obliquement pendantes à maturité. Fleurs assez grandes, à tépales externes 10-12mm, subobtus, verdâtres extérieurement, blanchâtres intérieurement, de même que les internes, parfois avec nuances rosâtres en face externe ; labelle 8-10mm, à hypochile cupuliforme, vert extérieurement, marbré de violet à l’intérieur ; épichile triangulaire-cordé, aigu à pointe recourbée, aussi long ou un peu plus long que large, blanchâtre avec 2-3 protubérances confluentes, lisses. Rostellum persistant
Répartition géographique  :

Sous-bois mésotrophes et mésophiles, souvent en stations semi-ombragées, chênaies-hêtraies sur sols légère­ment basiques à acides. -Très rare et très localisé, souvent méconnu

 
Illustrations :
Planche herbier :