bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom
scientifique :

Epipactis muelleri

Auteurs :

Godfery

 
Famille :

Orchidacées

Protection : Pas de protection
Synonymes :

Noms vernaculaires : Épipactis de Müller
Numéro : 1732
Etymologie :

Du grec epipactis, hellébore ou varaire : les feuilles ressemblent à celles de la varaire (Coste)

 
Description :

Feuilles plus ou moins distiques, pliées (a) et arquées, étroitement lancéolées. Fleurs ne s’ouvrant habituellement que partiellement à l’anthère. Rostellum habituellement nul (e), l’anthère dominant alors directement la surface stigmatifère. Plante des milieux plus ou moins ouverts : lisières, plantations claires de pins, broussailles. Feuilles vert jaunâtre, 4-8 x 2-4cm, à bords plus ou moins sinueux. Grappes de 15-20 fleurs étalées ou un peu étalées-dressées. Fleurs (b) vert jaunâtre en cloche ; tépales externes 7-11mm ; labelle (c) 7-9mm, avec épichile (d) à marge blanchâtre, au moins aussi large que long, un peu concave et a 2 protubérances basales blanches ou rosâtres. Anthère sessile

Répartition géographique  :

Lisières et sous-bois clairs dans des hêtraies et chênaies­charmaies semi-xérophiles, plantations de pins. -Assez commun : Châtillonnais, Tonnerrois. -Assez rare : Basse-Bourgogne, Sénonais. -A rechercher ailleurs.

 
Illustrations :
Planche herbier :