bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom
scientifique :

Epipactis helleborine

Auteurs :

(L.) Crantz

 
Famille :

Orchidacées

Protection : Pas de protection
Synonymes :

Epipactis latifolia (L.) All.

Noms vernaculaires : Épipactis elléborine, Épipactis helléborine, Épipactis à larges feuilles
Numéro : 1729
Etymologie :

Du grec epipactis, hellébore ou varaire : les feuilles ressemblent à celles de la varaire (Coste)

 
Description :

Feuilles en disposition hélicoïdale (c), ascendantes à dressées, lancéolées (a) à largement ovales, non pliées-arquées. Fleurs s’ouvrant largement à l’anthère. Rostellum présent (f) et fonctionnel. Rhizome court Tige 40cm à 1m et plus, pubescente en haut, souvent un peu purpurine en bas, avec écailles engainantes. 4-10 feuilles de 5-17 x 2,5-10cm, aiguës ou brièvement acuminées, les moyennes et supérieures avec base rétrécie non engainante. Grappe 10-40cm, à 15-50 fleurs, à bractées inférieures > ou = les fleurs. Tépales externes (d) 10-13mm, verdâtres, les internes un peu violet rosâtre à la base ; labelle (e) 9-11mm, à hypochile cupuliforme, verdâtre extérieurement, brun rougeâtre sombre intérieurement ; épichile cordé à largement ovale, à sommet aigu recourbé, plus large ou aussi large que long, blanc verdâtre, rose ou purpurin, avec 2 protubérances basales. Ovaire glabre ou à poils épars

Répartition géographique  :

Sous-bois clairs sur substrat calcaire mésophile, chênaies pubescentes, chênaies-charmaies et hêtraies sèches, plantations de pins ; exceptionnellement sur silice. -Assez commun sur les reliefs calcaires, plaines alluviales sur cailloutis calcaires. -Très rare en Morvan

 
Illustrations :
Planche herbier :