bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom
scientifique :

Epipactis atrorubens

Auteurs :

(Hoffm.) Besser

 
Famille :

Orchidacées

Protection : Pas de protection
Synonymes :

Noms vernaculaires : Épipactis pourpre noirâtre, Épipactis rouge sombre
Numéro : 1728
Etymologie :

Du grec epipactis, hellébore ou varaire : les feuilles ressemblent à celles de la varaire (Coste)

 
Description :

5-10 feuilles distiques (a), > 4cm de long, largement lancéolées, > les entrenoeuds. Rhizome court, plus ou moins horizontal. Tige 20-60cm, glabre ou à pubescence éparse, violacée en bas, avec écailles engainantes. Feuilles 4-10 x 1,5-4,5cm, aiguës ou acuminées, à bords papilleux (b). Grappe 7-25cm, dense, de 8 à souvent plus de 15 fleurs ; rachis densément pubescent ; bractées inférieures = ou parfois > les fleurs, celles-ci étalées. Tépales rouge pourpre, les externes (c) 6-8mm, acuminés, les internes elliptiques ; labelle (e, f, g) 5,5-6,5mm, à hypochile cupuliforme, vert à marge rouge, avec taches rouges à l’intérieur ; épichile cordé-réniforme, aigu, à pointe recourbée, plus large que long, pourpre rougeâtre profond, à 2 protubérances rugueuses à la base. Ovaire densément pubescent (d)

Répartition géographique  :

Eboulis et rocailles ensoleillés, mobiles ou fixés, découverts ou boisés ; chênaies pubescentes et leurs lisières, bois de pins, sur calcaire et craie. -Commun à assez rare dans tous les reliefs calcaires. Nul ailleurs.

 
Illustrations :
Planche herbier :