bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom
scientifique :

Eriophorum vaginatum

Auteurs :

Hoppe

Famille :

Cypéracées

Protection : Protection régionale
Synonymes :

Noms vernaculaires :

Linaigrette engainante, Linaigrette à gaines

Numéro : 1648
Etymologie :

Du grec erion, laine, pherein, porter : les épillets, après la floraison, ressemblent à des houppes de laine blanche (Coste)

 
Description :

1 seul épillet (a), sessile, dressé, sans bractées foliacées. Plante en touradon. Tige 30-60cm, cylindrique en bas, 3-gone en haut, feuillée dans la moitié inférieure. Feuilles environ 1mm de large, < la tige, 3-gones, avec gaine fibreuse brune ; limbe des feuilles caulinaires absent ou sous forme de petit sommet membraneux sombre de la gaine foliaire fortement renflée ; ligule absente. Glumes (b) ovales-lancéolées, acuminées, à 1 nervure, grises et translucides, défléchies après floraison. Soies env. 2,5cm, blanches. Akènes (c) 2-3mm, ovoïdes

Répartition géographique  :

Tourbières acides, en altitude. -Assez rare : Morvan central et Haut-Morvan, en Côte-d’Or, Nièvre et Saône-et-Loire.

 

Eriophorum vaginatum, plante du nord et centre de l’Europe, a curieusement en France le même type de répartition que l’Equisetum sylvaticum : orophyte en moitié S et E, des plaines et collines en moitié N jusqu’en Bretagne. L’aire bourguignonne se rattache à celle des localités orientales de montagne

 
Illustrations :
Planche herbier :