bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom
scientifique :

Calamagrostis canescens

Auteurs :

(Weber) Roth

Famille :

Poacées

Protection : Pas de protection
Synonymes :

Noms vernaculaires :

Calamagrostis blanchâtre, Calamagrostis des marais, Calamagrostis lancéolé

Numéro : 1582
Etymologie :

Du latin calamus, roseau, et agrostis : intermédiaire entre les genres Arundo et Agrostis.

 
Description :

Lemme habituellement à 5 nervures parfois peu apparentes ; glumes (c) lancéolées-acuminées. Plante lâchement cespiteuse avec rhizomes. Tige 50cm-1,5m, dressée, plutôt grêle, à 4-6 noeuds, lisse, souvent ramifiée. Feuilles 3-8mm de large, planes ou convolutées, avec face supérieure à poils blancs épars. Panicule (b) 5-20 x jusqu’à 7cm, plutôt lâche, flexueuse ou penchée après la floraison. Epillets 4-6mm, brun sombre ou purpurins ; glumes subégales, un peu scabres. Lemme (d) échancrée au sommet, avec arête habituellement très courte et grêle, naissant au sommet ou presque ; poils du callus = environ la lemme

Répartition géographique  :

Marais, bord des mares, sous-bois humides. -Extrêmement rare et localisée à la Bourgogne orientale, sur les basses terrasses du Val de Saône et dans la Bresse.

 

Calamagrostis canescens, Graminée eurosibérienne des régions tempérées, est limitée en France au quart NE, où elle reste rare, avec extension au Centre (Loiret, Maine-et-Loire, Auvergne). L’aire régionale est réduite à une bande orientale étroite, en Pays de Saône et Bresse.

 
Illustrations :
Planche herbier :