bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom
scientifique :

Elytrigia campestris

Auteurs :

(Godr. et Gren.) Kerguélen ex Carr. martinez

Famille :

Poacées

Protection : Pas de protection
Synonymes :

Elymus pungens (Pers.) Meld., subsp. campestris (Godr. et Gren.) Meld. = Agropiron campestre Godr. et Gren.

Noms vernaculaires : Chiendent des champs
Numéro : 1544
Etymologie :

 
Description :
Feuilles sans marges nettement indurées ; gaines habituellement non ciliées ; nervures profondes, irrégulières. Epillets assez rapprochés. à 5-9 fleurs (a). Glumes habituellement lancéolées à oblongues-lancéolées, aiguës, mucronulées. coriaces. Tige grêle 0.5-1m. Feuilles planes ou convolutées, jusqu’à lcm de large, à nervures scabres en face supérieure. Epi dressé 15-25cm. Epillets 13-17mm, comprimés latéralement, à 5-9 fleurs. Glumes presque égales. 6.5-9,5mm, carénées, à nervures saillantes. Lemmes obtuses, avec court mucron
Répartition géographique  :

Sables alluviaux , bord des rivières, haies. -Indiquée classiquement comme Assez rare en vallées de la Loire, de la Saône, de la Grosne, la plante est peut-être beaucoup moins répandue, contrairement à ses hybrides avec E. intermedia et repens. Dans la partie nivernaise de la Loire, en particulier, l’espèce serait très rare. Signalée en arrière-pays mâconnais, mais inconnue en Côte-d’Or et Yonne

 
Illustrations :
Planche herbier :