bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom
scientifique :

Glyceria maxima

Auteurs :

(Hartm.) Holmb.

Famille :

Poacées

Protection : Pas de protection
Synonymes :

Glyceria aquatica (L.) Wahlenb.

Noms vernaculaires : Glycérie aquatique, Grande Glycérie
Numéro : 1527
Etymologie :
Du grec glyceros, doux : saveur des graines de Glyceria fluitans, consommées en grande quantité dans les pays slaves, sous forme de bouillie (Fournier)
 
Description :

Epillets (d) 4-10mm, à 3-11 fleurs, ovales à oblongs-lancéolés. Carènes de la paléa non ailées Souche à nombreuses pousses longues ; tige dressée, très robuste, 0,8-2m x jusqu’à lcm Feuilles (a) 30-60cm x 8-18mm, lisses au-dessus, scabres dessous et sur les marges (b), avec 2 taches basales 3-angulaires brun pâle dessous ; gaines un peu scabres. Panicule 10-40cm assez dense. à 4-10 branches sur les noeuds moyens ; branches assez épaisses, scabres. Epillets verts ou teintés de violet ; glumes subaiguës, l’inférieure 2-3mm, la supérieure 3-4mm. Lemme 3-4mm, obtuse, très scabre

Répartition géographique  :
Bord des eaux, étangs, canaux, fossés aquatiques, dépressions des prairies inondables, formant souvent de vastes peuplements purs dans les parties les plus basses des vallées. -Commune à très commune
 
Illustrations :
Planche herbier :