bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom
scientifique :

Galanthus nivalis

Auteurs :

L.

Famille :

Amaryllidacées

Protection : Pas de protection
Synonymes :

Noms vernaculaires : Perce-neige
Numéro : 1451
Etymologie :
Du grec gala, lait, anthos, fleur : fleur d’un blanc laiteux. (Coste)
 
Description :

Feuilles (a) 5-13cm x 2,5-7mm pendant la floraison, puis jusqu’à 25cm, planes, linéaires, glauques. Hampe 10-25cm. Spathe (b) 2,2-3cm, = environ le pédicelle. Tépales externes 1,2-2,5cm x 4-8mm, oblongs-lancéolés, les internes (c, d, e) 6-11mm

Répartition géographique  :

Sous-bois, haies et prés frais, forêts riveraines sur alluvions sableu­ses. -Assez commun à commun : vallée de la Loire, vallée de l’Allier où il est parfois abondant. -Très rare : -Côte-d’Or ­Nord-Châtillonnais à Lignerolles, Auxois à Thostes. -Nièvre- bois de Dornecy. -Saône-et-loire- La Comaille, Brionnais. -Yonne - Signalé çà et là. La plupart des localités en dehors des Vals de Loire et d’Allier correspondent à une naturalisation de plantes introduites.

 

Galanthus nivalis est un cas particulier d’interprétation délicate. Cette plante de la moitié ouest et du centre de l’Europe se comporte en France comme subatlantique. La limite orientale de son aire spontanée n’atteindrait pas la Bourgogne. Elle est par contre très fréquemment échappée de jardin, subspontanée ou naturalisée plus à l’est, avec localités souvent à peuplement dense. Mais les populations du lit majeur de l’Allier ou de la Loire devraient être rattachées à l’aire naturelle.

 
Illustrations :
Planche herbier :