bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom scientifique :

Cirsium oleraceum

Auteurs :

(L.) Scop

Famille :

Astéracées

Protection : Pas de protection
Synonymes : .
Noms vernaculaires : Cirse maraîcher, Cirse faux Épinard
Numéro :

1289

Etymologie :

Du grec kirsos, varice : plante qui guérit les varices (Coste)

 
Description :

Capitules (a) avec feuilles axillantes > qu’eux. Fleurs jaune pâle. Plante vivace de 50cm à > 1,5m. Tige simple ou un peu ramifiée, à pubescence grisâtre-arachnoïde éparse. Feuilles (b) herbacées, planes, sessiles, elliptiques-lancéolées à ovales-elliptiques, pennatifides à dentées, subglabres ; segments oblongs-lancéolés. dentés. faiblement ciliés-épineux. Capitules par 2-6, parfois solitaires, pédonculés. à 2 ou plusieurs feuilles axillantes ovales, pâles, faiblement ailées-spinuleuses ; involucre 1,8-2,3 x 1,5-2,4cm, avec bractées (c) apprimées et épines faibles de 1-3mm. Corolle 1,8-2,5cm. Akènes (d) mûrs 4-5,5mm ; pappus 1,5-2.1cm

Répartition géographique  :

Fossés humides, pâturages extensifs et lisières forestières hygrophiles, taillis marécageux, aulnaies, généralement sur substrat calcaire. -Assez commun à assez rare, mais en voie de raréfaction locale par destruction des biotopes. -Extrémement rare et fugace en Morvan.

Cirsium oleraceum, plante eurosibérienne, occupe densément le nord et l’est de la France, reliant en continuité Vosges, Jura et Savoie et se prolongeant vers l’ouest jusqu’en Normandie et Anjou. Rares sont les localités disjointes (l’existence de peuplements au Pays Basque espagnol ne trouve pas d’explication évidente). En Bourgogne, sont concernés l’auréole crétacée du Bassin parisien, avec propagation plus au sud-est par les rivières, la Vallée châtillonnnaise, le Châtillonnais, l’Auxois et quelques points du Bas-Pays de Saône. Deux localités disjointes seulement, à Guérigny (plante naturalisée ?) et Villapourçon (naturalisée, localité disparue).

 
Illustrations :
Planche herbier :