bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom scientifique :

Carlina acaulis

Auteurs :

L.

Famille :

Astéracées

Protection : Protection régionale
Synonymes :  
Noms vernaculaires : Carline acaule, Carline sans tige
Numéro :

1271

Etymologie : Nom vulgaire italien de ces plantes, introduit par Césalpin, 1583, probablement pour cardina, de cardo, Chardon. Diverses légendes le font dériver soit de Charlemagne, soit de Charles-Quint, qui auraient guéri leur armée de la peste en utilisant ces plantes (Fournier)
 
Description :

Plante vivace monocarpique. Feuilles jusqu’à 30 x 6cm. 1 seul capitule, (a) de 5-12cm de diamètre, sessile ou porté par un pédoncule de 10-15cm. Feuilles elliptiques-oblongues, pennati-fides à -séquées, à segments dentés-épineux, pétiolées à subsessiles, glabres ou à tomentum arachnoïde épars en dessous. Involucre à pièces extérieures foliacées, bractées moyennes pectinées-épineuses, les internes linéaires-lancéolées, inégales, blanc argenté, teintées de brun purpurin dessous. Ecailles du réceptacle avec quelques-uns des segments en massue au sommet. Akènes 4,5mm ; pappus environ 1,3cm

Répartition géographique  :

Pelouses mésophiles et mésoxérophiles, notamment des coteaux et clairières forestières, talus des chemins, sur substrat calcaire. -Commun : Châtillonnais. -Extrémement rare Côte d’Or

Carlina acaulis, de la moitié ouest et centre de l’Europe est en France une orophyte de type continental : Pyrénées, Alpes, Jura, Vosges du Sud, d’où elle peut arriver à basse altitude. La Bourgogne est le seul îlot véritablement disjoint, en commun avec la Haute-Marne et l’Aube, l’espèce étant présente ici sous la subsp. caulescens. La relation avec l’ensemble Vosges du Sud -Jura est certaine, mais sans aucune preuve d’un lien ancien par les collines de Haute-Saône.

 
Illustrations :
Planche herbier :