bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom scientifique :

Artemisia campestris

Auteurs :

L.

Famille :

Astéracées

Protection : Protection régionale
Synonymes :  
Noms vernaculaires : Armoise champêtre, Armoise rouge
Numéro :

1250

Etymologie : Ancien nom grec et latin de ces plantes ; dédié à Arthémis Ilithye en raison de leur usage en gynécologie.
 
Description :
Plante presque inodore, à tige tout au plus à pubescence apprimée éparse. Involucre glabre et luisant. Plante à souche forte, ligneuse et nombreuses pousses végétatives. Tige (d) 20-80cm, ascendante à dressée, habituellemnt brun rouge et glabre. Feuilles d’abord soyeuses, puis souvent glabrescentes, les basales (a, b) pétiolées et 2- à 3-pennatiséquées, les caulinaires moyennes sessiles (c, c’) et 1- à 2-pennatiséquées, les supérieures simples. Capitules (e) ovoïdes à globuleux. habituellement courtement pédonculés et habituellement étalés-dressés ; involucre (f) 1,5-3,5mm : bractées (g) à large marge scarieuse, les externes ovales, les internes oblongues. Corolle jaunâtre ou rougeâtre
Répartition géographique  :

Pelouses xérophiles ouvertes sur les sables alluviaux ; excep­tionnellement adventice en d’autres stations. -Assez commune à très rare : -Nièvre- Autrefois commune dans le Val de Loire, partie sud du département, y est devenue très rare (Sougy-s-Loire), mais elle reste assez commune à l’aval du Bec d’Allier. -Extrémement rare ailleurs : -Côte-d’Or- Notée autrefois, adventice, à Dijon. -Saône-et-loire - Vallée de l’Arroux (178).

Artemisia campestris est répandue sur une bonne partie de l’Europe, et présente en France essentiellement au sud d’une ligne Seine-Maritime - Nièvre - Jura du sud. Les populations de Bourgogne sont localisées aux vallées de l’Allier et de la Loire. Elles se rattachent sans doute davantage aux peuplements de la région Centre qu’à ceux du Bassin parisien ou de Champagne.

 
Illustrations :
Planche herbier :