bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom scientifique :

Campanula cervicaria

Auteurs :

L.

Famille :

Campanulacées

Protection : Protection nationale
Synonymes :  
Noms vernaculaires : Campanule Cervicaire, Campanule à fleurs en tête
Numéro : 1169
Etymologie :

Latin campana, cloche (inventées en Camapnie, à Nole) : clochettes ; nom donné par Fuchs (Fournier)

 
Description :
Calice (d) à dents ovales-obtuses. Corolle < ou = 2cm. Style saillant. Feuilles inférieures (a) graduellement rétrécies à la base. Plante 2-annuelle. Tige solitaire atteignant 70cm ou plus, dressée, simple, sillonnée, hispide-sétacée. Feuilles basales oblongues, disparues à la floraison, plus ou moins obtuses ; feuilles caulinaires oblongues-lancéolées, pétiolées, les supérieures (b) oblongues, élargies à la base, sessiles. Fleurs en inflorescence (c) capitée terminale, avec également des glomérules à l’aisselle des feuilles caulinaires supérieures. Dents du calice < la corolle infundibuliforme, celle-ci d’environ 1,5cm, bleu pâle lilacin, hispide
Répartition géographique  :

Coupes forestières, taillis clairs, lisières et talus boisés, sur substrat limoneux ou argileux. -Très rare.

Campanula cervicaria, d’Europe médiane et orientale, n’est présente en France que dans l’Est, le Bassin parisien, le Centre, puis dans les Alpes et le nord du Massif central, sous forme de petits îlots très dispersés, mais est nulle dans l’Ouest et le Midi. L’îlot bourguignon n’est représenté que par quelques localités en plaine de Saône et en Bresse, ainsi qu’une autre en Beaujolais et nous admettons qu’il est associé au groupe Alpes-Massif central. L’espèce nous semble par ailleurs en régression.

 
Illustrations :
Planche herbier :