bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom scientifique :

Odontites luteus

Auteurs :

(L.) Clairv.

Famille :

Scrophulariacées

Protection : Pas de protection
Synonymes :

Odontites lutea

Noms vernaculaires : Odontite jaune, Euphraise jaune
Numéro : 1101
Etymologie : Du grec odous, dent : anthères dentées ou mucronées à la base (Coste)
Du grec odous, odontos, dent : employé autrefois contre les maux de dents ; d’où le nom vulgaire germanique (Fournier)
 
Description :

Tige (a) 10-40cm, dressée, à rameaux nombreux et ascendants. Feuilles (b) 0,5-2,5cm x 1-2mm, linéaires, obtuses, entières ou à quelques dents courtes et distantes. Inflorescence 3-8cm, plutôt lâche. Bractées (d) 6-8mm, linéaires-lancéolées ; pédicelles environ 1mm. Calice 3-4mm, un peu pubescent, à dents 3-angulaires subaiguës. Corolle 5-8mm, plus ou moins pubescente, à lèvres divergentes. Anthères (e) glabres. Capsules un peu échancrées au sommet

Répartition géographique  :

Pelouses calcaires mésoxérophiles à mésophiles, enso­leillées, pelouses-fruticées à Buis et Genévrier, coteaux sur éboulis cryoclastiques. Assez commune : Côtes et arrière-Côtes, au nord jusque vers Is-s-Tille, cuesta châtillonnaise, Tonnerrois, Basse-Bourgogne. -Rare et dispersée en Nivernais.

Odontites luteus, du sud et du centre de l’Europe, occupe en France la majeure partie du sud, devient plus rare au nord-est et est absent de presque toutes les régions atlantiques et subatlantiques. L’aire bourguignonne correspond à tous les substrats calcaires ensoleillés : Côtes et arrière-Côtes, Basse-Bourgogne jusqu’aux pentes des plateaux nivernais. Même si une origine méditerranéenne est vraisemblable, on ne peut négliger aussi une origine orientale.

 
Illustrations :
Planche herbier :