bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom scientifique :

Veronica spicata

Auteurs :

L.

Famille :

Scrophulariacées

Protection : Pas de protection
Synonymes :

Noms vernaculaires : Véronique en epi
Numéro : 1087
Etymologie :

Dédié à Sainte Véronique (Coste).
Véronique, d’après la tradition, essuya le visage de Jésus portant sa croix, et son voile en garda l’empreinte ; cette empreinte fut appelée Veronicon, la vraie image. C’est elle que l’on a comparé, au Moyen Âge, à la fleur des Véroniques, où l’on trouvait le dessin rudimentaire d’un visage, les deux anthères figurant les yeux (Fournier)

 
Description :
Plante habituellement pubescente, un peu grisâtre et glanduleuse. Tige de 10-40cm, dressée ou ascendante sur une souche subligneuse, simple. Feuilles (b) 2-8 x 0,3-3cm, les inférieures habituellement courtement pétiolées, ovales-lancéolées, cunéées à la base, subentières à crénelées-dentées. Inflorescence jusqu’à 30cm ; pédicelles < lmm, beaucoup < les bractées. Calice (d) poilu et glanduleux ; sépales ovales-elliptiques, obtus. Corolle 4-8mm, bleu vif. Capsules (e) 2-4 x 2-4mm, émarginées, glabres. Style très long, 4-10mm
Répartition géographique  :

Pelouses mésophiles ou temporairement humides, pelouses méso­xérophiles, le plus souvent sur calcaire, mais aussi sur d’autres substrats, notamment arénacés. -Extrémement rare, et répartition irrégulière

Veronica spicata est eurasiatique, mais rare dans l’ouest de l’Europe. En France, elle est avant tout continentale et orophyte dans la moitié SE, gagnant la moité NW sous forme de nombreuses taches très dispersées et souvent réduites. L’aire bourguignonne, elle-même fragmentée, comporte un groupe de localités, sur les reliefs limitant à l’ouest le fossé bressan. Ces localités étant les moins éloignées des peuplements de la chaîne jurassienne, suggèrent une relation d’origine avec ceux-ci plutôt qu’avec ceux de la moitié sud.

 
Illustrations :
Planche herbier :