bannière de biologie végétale
image herbier de bourgogne






Nom scientifique :

Scrophularia canina subsp. juratensis

Auteurs :

(Schleich. ex Wydler) Bonnier & Layens

Famille :

Scrophulariacées

Protection : Pas de protection
Synonymes :

Scrophularia canina L., subsp. hoppii (Koch) P. Fourn.

Noms vernaculaires : Scrofulaire du Jura
Numéro : 1045
Etymologie : Du latin scrofulare, scrofules : allusion à de prétendues propriétés médicales (Coste)
Latin scrofulare, scrofules, écrouelles, tumeurs ganglionnaires ; de scrofa, truie, animal sujet à cette maladie, que l’on soignait par la Scrophulaire (Fournier)
 
Description :
Pédicelles (b, e) à poils glanduleux courts. Lèvre supérieure de la corolle (c, d,) > la demi-longueur du tube. Feuilles (a) la plupart 2- à 3-pennatiséquées. Corolle 6-8mm
Répartition géographique  :

Eboulis calcaires fins ou assez grossiers, en exposition ensoleillée ou ombragée. -Commune : combes de la Côte dijonnaise et de l’Arrière-Côte, jusqu’à la vallée du Suzon. -Nulle ailleurs.

Scrophularia canin subsp. juratensis n’existe en France que dans le Jura et le sud des Alpes, alors que l’espèce collective est répandue aussi dans les Pyrénées et le Massif central. La relation de l’îlot bourguignon avec le peuplement jurassien est donc évidente

 
Illustrations :
Planche herbier :