Accueil Les enseignements CM : les Bryophytes Marchantia polymorpha Le végétal chlorophyllien

Le Marchantia dans son milieu de vie



Marchantia polymorpha, un premier modèle

Marchantia polymorpha, un premier modèle

 

Le végétal chlorophylien, sa croissance,
sa multiplication et sa dispersion

Le Marchantia dans son milieu de vie

 

Un thalle chlorophyllien à lanières bifurquées, dorsi-ventralisées, avec des nervures et des pores sur la face supérieure orientée vers la lumière, avec des lamelles et des rhizoïdes sur la face inférieure contre le sol.

 

Son nom vernaculaire “marchantia” se prononce “à la française” puisque le végétal a été dédié à un français, Monsieur Marchand.

 

L'observation morphologique directe, à l'œil ou à la loupe

L'organisme en place:
Le Marchantia se développe sur un sol un peu humide, en station légèrement ombragée. Il se rencontre par exemple dans la roselière des étangs, sur le sol des abris sous roche, sur le sol des serres ou à la surface de la terre des “plantes en pots” achetés dans une jardinerie.
Vu par dessus, l'organisme est un ensemble de lanières vertes à brun vert, larges d'environ un cm, découpées en Y et organisées en rosette : c'est un thalle.

Le thalle :
Il est dorsi-ventralisé : la nervure visible sur la face supérieure d'une lame correspond, sur la face inférieure, à une zone de poils fixateurs (rhizoïdes) et de lamelles (amphigastres). Ils assurent à la fois la fixation, le maintien de l'humidité par capillarité et pour les rhizoïdes, l'absorption des minéraux (mais pas l'absorption d'eau comme le feraient des racines).

L'observation de la face supérieure, à la loupe

La face supérieure du thalle :
Le thalle vert est rendu brillant par la cuticule. Les nervures correspondent aux files de cellules allongées dans le sens du thalle.
Chaque point clair est un pore qui s'ouvre sur une chambre chlorophyllienne profonde dont la limite polygonale se dessine discrètement.



Forum de l'article


Imprimer cet article

La croissance, la ramification et la multiplication

La structure du thalle de Marchantia